La DAO est maintenant sous le feu des projecteurs avec l’avènement du Web 3.0. On ne peut pas parler de la cryptomonnaie, des NFT et des mondes virtuels sans mentionner cette organisation. C’est la raison pour laquelle, un modèle de système complétement autonome a été créé. Découvrons ensemble tous les points essentiels qu’il faut savoir sur la DAO.

 

Quelques points essentiels sur la DAO

La DAO, Decentralised Autonomous Organisation ou encore organisation autonome décentralisée est avant tout un protocole, un ensemble de règles qui s’exécutent automatiquement (sous réserves potentielles de validation de certaines conditions). Cette opération se fait sans l’intermédiaire d’une entité spéciale. Toutefois, ces protocoles sont créés par des membres élus à l’aide de la technologie de la blockchain.

La DAO peut être perçue comme une organisation ou une entreprise dont le fonctionnement est régi par les smart contracts (contrat intelligent) qui la constituent. D’un côté, on a la partie autonome qui procure la capacité d’agir par elle-même et qui offre une indépendance aux acteurs individuels internes ou externes. De l’autre côté, il y a la partie décentralisée qui permet aux différents membres d’effectuer chacun un vote pour prendre une décision.

On ne peut pas être familier de la cryptomonnaie sans avoir entendu parler de  DAO. Et même pour ceux qui débutent dans cet univers, ce terme revient souvent et mérite que l’on s’y intéresse de près. Il faut savoir que les monnaies virtuelles ont vu le jour grâce à la DAO. Cette dernière leur permet d’atteindre un niveau de confidentialité et de sécurité plus élevé.

L’importance des smart contracts

Le smart contract est la partie principale du fonctionnement d’un réseau d’infrastructure d’une DAO. Il se définit comme étant un programme autonome qui s’opère sur un protocole de type blockchain. Après activation de ce dernier grâce à un paiement ou à une inscription, il exécute automatiquement les opérations prévues dans la blockchain sans intervention humaine. Par ailleurs, il est important de souligner que ces contrats intelligents se mettent en marche uniquement lorsque certaines conditions décidées par les parties prenantes sont remplies.

 

Fonctionnement de l’entité

Sur le plan pratique, le contrat définit les règles de l’organisation et détient la trésorerie du groupe. Il est mis en ligne sur une blockchain (Ethereum par exemple)  pour être mis en vigueur. Après cette action, personne ne peut modifier ce qui a été inscrit, sauf par un vote des membres. Dans cette optique, toute tentative d’exécuter des opérations non couvertes par le smart contrat et la logique du code échouera automatiquement.

Aussi, dépenser de l’argent sans l’approbation du groupe est impossible dans ce genre de système. D’où l’inutilité d’une autorité centrale dans une DAO. Toutes les décisions se prennent collectivement et les paiements, actions et exécutions de code ne sont permis que lorsque les votes sont favorables.

DAO Ethereum fonctionnement

 

Les systèmes de votes dans une organisation autonome et décentralisée

À la suite de la programmation des règles initiales de la DAO, le recrutement des membres peut commencer. En général, cela se fait dans le monde de la blockchain par l’émission de jetons. Ceux qui détiennent les jetons deviennent instantanément membres de la DAO. Ces derniers sont généralement autorisés à soumettre des propositions, à participer à des votes et à partager les tâches ainsi que le succès de la DAO. Pour plus de transparence, les votes sont alors effectués par le biais de procédures traçables qui sont exprimées sur la blockchain.

 

Ethereum, la blockchain mère des DAO

Ethereum reste la meilleure blockchain qui puisse exister de nos jours pour établir des DAO dignes de ce nom, du moins c’est ce que pensent certains investisseurs. Les raisons de ce choix sont justifiées par :

  • Le consensus propre à Ethereum qui pousse les gens à faire confiance au réseau grâce à sa distribution et à son établissement.
  • L’impossibilité de modifier le code des smart contrats une fois passés en ligne, même par le propriétaire lui-même.
  • La possibilité aux smart contrats d’envoyer et de recevoir des fonds.
  • L’émergence rapide des meilleures pratiques et des systèmes de soutien, grâce à une communauté ETH plus collaborative que compétitive.

 

Les avantages de la DAO pour ses utilisateurs

Le smart contract est exploité sur une infrastructure blockchain afin de garantir son immuabilité et son fonctionnement autonome. Ce type de contrat ne laisse place à aucune interprétation. Cette spécificité réduit considérablement la probabilité de conflits entre les membres. Dans sa quête de décentralisation, cette organisation n’est affiliée à aucun État-nation particulier, bien qu’il utilise le réseau Ethereum.

En tant que structure organisationnelle, la DAO a le vent en poupe grâce à leurs avantages par rapport aux organisations traditionnelles. Parmi eux, on peut citer entre autres :

  • Le niveau de sécurité
  • L’autonomie grâce à une technologie blockchain imparable
  • L’équilibre du pouvoir pour une meilleure allocation des ressources et une bonne prise de décision.

 

Absence d’une entité de décision centrale

Cette structure est la naissance d’une génération d’entreprise où personne n’est PDG, mais ou tout le monde est PDG. Il suffit d’ajouter de l’impact et de commencer à travailler pour atteindre des résultats communs. Certaines DAO ont même pu résoudre le problème du financement autonome des revenus des membres prenants de la DAO. Cela est devenu possible grâce au lancement du premier programme d’affiliation décentralisé sans autorisation.

 

Pertinence de son existence pour les entreprises traditionnelles

Les grandes entreprises, quant à elles, y voient une immense opportunité. Dans un secteur où tout s’axe sur l’économie du partage et de la demande croissante de services interconnectés, les entreprises se retrouvent souvent à ne pouvoir fournir des services que dans le cadre d’un réseau.

 

Quelques exemples de projets adoptant le modèle DAO

La plateforme Maker DAO  est devenue l’une des plateformes les plus prisées des investisseurs, en comptant plus de 75 000 nouveaux utilisateurs pour la seule année 2020. Elle est suivie de près par Curve, plateforme d’échange décentralisée basée sur Ethereum (spécialisée dans le stablecoins). Elle propose des frais extrêmement bas (0,04 %) et dispose d’un slippage réduit ainsi que d’une quasi-absence d’impertinent loss pour les fournisseurs de liquidité.

 

Le système DAO dans les projets NFT et play to earn

Par ailleurs, beaucoup de projets sur le metaverse commencent à voir le jour et intègrent dans leur système la DAO. Ce type de structure est également présent dans plusieurs jeux play to earn à venir. Il faut savoir que ces derniers sont des jeux vidéo qui permettent à l’utilisateur de gagner de l’argent en jouant ou en échangeant des items. L’aspect autonome et décentralisé de ces projets va leur assurer pérennité et efficacité.

DAO dans les NFT

 

L’avenir de l’organisation autonome décentralisée

En 2021, The Maker Foundation, une icône de l’industrie de la cryptographie et un champion original de la DAO, a annoncé la cession de ces opérations à MakerDo (le créateur du DAI stablecoin) et sa dissolution à la fin de la même année.

Malgré cette déclaration des plus déstabilisantes, les analystes et investisseurs continuent à croire en l’avenir de la DAO. Les nombreuses préoccupations persistantes et les problèmes potentiels concernant sa légalité, sa sécurité et son système ne sont pas insurmontables. Ces experts affirment aussi que ce type d’organisation finira par prendre de l’importance, remplaçant peut-être même les entreprises traditionnellement structurées.