Nvidia est un mastodonte du monde de l’informatique. Fondée en 1993, l’entreprise est connue pour ses processeurs et ses cartes graphiques mais ce ne sont pas ses seules activités. En avril 2021, Nvidia, à travers son CEO Jensen Huang, a annoncé sa volonté de créer son métaverse, appelé Omniverse. Ce dernier est une « une réplique virtuelle de notre monde ».

Pour rappel, un metaverse peut être défini comme un monde virtuel alternatif persistant où les gens socialisent, jouent ou travaillent. Annoncé comme une révolution, le métaverse est utilisé dans de nombreux domaines.

Nvidia, avec sa plateforme Omniverse a plutôt opté pour une utilisation professionnelle et plutôt BtoB (business to business), donc à destination essentiellement des entreprises.

 

Qu’est-ce que l’Omniverse ?

En quelques mots, le metaverse de Nvidia est une plateforme qui héberge un espace virtuel partagé à destination d’ingénieurs, de développeurs et de créateurs afin de créer des simulations dans le monde virtuel, de les tester puis de les exporter en version physique si le résultat est satisfaisant. Cela permet de faire des améliorations dans le monde réel sans forcément avoir la peur de commettre des erreurs.

L’Omniverse obéit aux lois de la physique, ce qui permet de nombreuses expérimentations et tests entre monde réel et virtuel, appuyant ainsi la volonté de son créateur d’en faire une véritable réplique du monde tel que nous le connaissons.

Ce métaverse de Nvidia est pensé pour répondre aux besoins de nombreuses industries, comme :

  • Architecture, ingénierie et construction
  • Production industrielle
  • Médias et divertissement
  • Supercomputing

 

Comment marche la plateforme de Nvidia ?

L’Omniverse est donc un outil pour les entreprises qui combine de nombreux logiciels de simulation en un seul package. En clair, la plateforme va permettre une interopérabilité entre différentes applications et différents fournisseurs d’écosystèmes 3D.

interopérabilité nvidia

Nvidia met en place régulièrement des mises à jour et Omniverse est conçue pour être agir comme un hub, permettant aux nouvelles fonctionnalités d’être utilisées par les clients. Le côté collaboratif entre les différents utilisateurs est donc facilité à mesure que la plateforme se développe.

La plateforme d’Nvidia est construite sur le cadre de l’Universal Scene Description (USD) de Pixar et l’utilise dans son service Nucleus DB, le cœur d’Omniverse.

 

Le cas pratique de BMW : créer une usine virtuelle pour améliorer son équivalent réel

Plusieurs entreprises utilisent déjà Omniverse pour tester leurs produits. Nous allons par exemple parler de BMW, le constructeur automobile qui utilise le monde virtuel de Nvidia pour faire un clone d’une de ses usines.

usine virtuelle bmw

Grâce à l’Omniverse, des milliers d’employés, et notamment des ingénieurs peuvent concevoir, simuler et optimiser des processus de fabrication complexes. Tout cela, dans un environnement virtuel et collaboratif. Milan Nedeljkovic, membre du conseil d’administration de BMW a déclaré que ces innovations conduiront à un processus de planification 30% plus efficace avant.

L’objectif de BMW à terme est de créer un « jumeau » de chacune de ses 31 usines

L’autre constructeur allemand Mercedes teste lui son programme de conduite autonome dans le metaverse Nvidia.

 

Le mot de la fin

Nous avons parlé de BMW, mais de nombreuses entreprises ont déjà testé l’Omniverse et vu le suivi et l’amélioration de la plateforme opérée par Nvidia, avec des possibilités toujours plus grandes, nul doute que le succès va continuer et que bons nombres de projets vont voir le jour sur ce métaverse, réplique virtuelle du monde réel.