Les NFT sont désormais au cœur de tous les sujets de conversation ces derniers mois. Cet engouement s’explique d’une part par la folie des prix qui s’est emparé de ce marché et qui fait rêver, et d’autre part, par l’énorme communication de META (ex-FACEBOOK) sur la création du metaverse Horizon Worlds. De plus en plus de sociétés commencent à investir dans ce concept naissant au potentiel extrêmement prometteur. Si vous êtes prêts à mettre un pied dans cet univers à la fois vaste et passionnant, alors voici les étapes à suivre pour créer et vendre un NFT.

 

Les 3 vérités pour mieux comprendre un NFT

Un NFT ou encore un Non Fungible Token est un objet numérique. Il peut s’agir d’une image, d’une vidéo ou d’un son auquel est rattaché une identité numérique.

Le NFT est authentifié et validé grâce à la technologie de la Blockchain. Cette fonctionnalité permet à tous les internautes de vérifier le jeton et de voir son historique. Elle vous donne également la preuve que l’objet n’est pas une copie.

Ce jeton non fongible n’est pas interchangeable comme le sont les cryptomonnaies. Cette notion de rareté est le fondement même de sa valeur. Le NFT est un élément central de l’économie et du développement des différents metaverse.

 

Les différentes étapes à suivre pour créer et vendre votre NFT

La création de votre NFT implique le respect de différentes étapes incontournables. La prise en considération de ces démarches optimise toutes vos chances de mener à bien votre projet.

 

1) Créer et alimenter un wallet

La première chose à faire est de créer un Wallet. Ce dernier est défini comme étant un portefeuille crypto. Il va vous permettre de stocker votre monnaie cryptographique et de réaliser des transactions. Il faut noter qu’il en existe plusieurs sur le marché, il vous sera facile d’en télécharger un sur votre ordinateur, votre mobile ou sur l’équivalent d’une clé USB physique que l’on appelle un LEDGER. C’est d’ailleurs ce dernier qui vous assura le maximum de sécurité.

wallet crypto

 

Choix du meilleur Wallet

Plusieurs sites de gestion de votre wallet (Coinbase, Coinhouse, etc.) sont disponibles sur internet. Choisissez bien votre wallet pour ne pas avoir de surprise ! Vous pouvez également opter pour un hardware wallet comme Ledger (numéro mondial et licorne française) ou un wallet de navigateur ou mobile, le plus connu étant Metamask. Le mieux est d’effectuer un comparatif des portefeuilles afin de prendre la bonne décision. Voici quelques points qu’il faut considérer dans le cadre de cette opération :

  • Des fonctionnalités adaptées à vos besoins
  • Une facilité d’utilisation et de manipulation
  • La sécurité optimale du portefeuille

 

Achat des cryptomonnaies pour alimenter le wallet

Vous devrez ensuite acheter des cryptomonnaies (des ETHEREUM par exemple) pour payer les frais de création et de transaction. Pour cela, il suffit de se rendre sur une plateforme destinée spécialement à l’achat achats de cryptomonnaies. Vous pouvez effectuer l’achat par virement ou votre carte bancaire. Toutefois, choisissez un échangeur crypto ayant pignon sur rue, et idéalement agréé PSAN si vous êtes en France ne serait-ce que pour avoir la possibilité d’appeler quelqu’un.

 

Attention à vos identifiants et mots de passe

Contrairement à des inscriptions sur des sites classiques, vous devez impérativement vous souvenir de vos identifiants et mots de passe pour accéder à votre WALLET, car ce sera le seul moyen de vous y connecter. Il n’y a pas de fonction « retrouver son mot de passe » ! Donc, la perte de votre accès signifie la perte du contenu de votre Wallet et PERSONNE ne pourra vous donner les codes.

 

2) Choisir sa marketplace

La deuxième étape consiste à choisir une marketplace adaptée pour effectuer toutes les opérations d’achat et de vente. Chaque plateforme de vente disponible sur le marché présente sa propre spécialité et sa propre spécificité. Il peut s’agir uniquement de vente de tweets, d’œuvres d’art, d’images, de vidéos, etc. Voici quelques marketplaces très connues :

  • OpenSea, sur la blockchain Ethereum, est notamment réputée pour avoir accueillie la fameuse collection de crypto Kitties. C’est l’outil le plus utilisé.
  • Rarible, gouvernée par sa propre communauté, cette plateforme offre la possibilité de vendre une grande variété de NFT
  • SuperRare, propose une image de marque à tous les internautes
  • Nifty Gateway est connue pour attirer de nombreux artistes célèbres

Cette liste est loin d’être exhaustive. Par ailleurs, selon les plateformes, il vous sera parfois demandé de justifier certains éléments personnels avant d’être accepté. Vous devrez ensuite connecter votre wallet à la plateforme de vente.

opensea achat vente de nft

 

3) Créer son NFT

Contrairement aux idées reçues, la création d’un NFT ne revient pas simplement à « convertir » un fichier (image 2D ou 3D, son, vidéo, etc.) en jeton. Vous devrez avant tout concevoir un fichier authentique (création graphique, sonore, numérique, etc.) tout en prenant bien garde de respecter les droits d’auteur.

 

Sélectionner le bon produit NFT à vendre

Beaucoup d’internautes commettent l’erreur de ne pas prendre le temps de bien réfléchir à la nature du NFT qu’ils vont créer et vendre par la suite. Vous devez être conscient que beaucoup de choses peuvent être vendues en tant que jeton à partir du moment où celui-ci est un objet virtuel. L’utilisateur a généralement le choix entre des vidéos, des textes, des titres de propriété, des items dans un jeu vidéo, de musique ou des oeuvres d’arts numériques.

Il est toujours conseillé de miser sur des objets virtuels qui attirent de nombreux acheteurs potentiels. De nos jours, les avatars NFT sont les plus populaires sur le marché. Ce sont des images numériques de personnages utilisés principalement pour des photos de profil. Leur succès vient du sentiment de communauté qu’ils créent. C’est le cas du célèbre CryptoPunks. Sans oublier que ces avatars seront extrêmement utiles pour évoluer dans les différents metaverses basés sur les NFT.

 

La présence de plusieurs plateformes qui facilite la création d’un NFT

Les plateformes comme OpenSea, Rarible et Mintible proposent des solutions simples pour créer facilement votre NFT. Cette option est surtout destinée à toutes les personnes qui ne possèdent pas de notion assez solide en programmation, en code, en traitement d’image ou en design. Cette alternative comprend généralement quelques procédures à suivre :

  • Définir un nom, une URL et une description pour votre NFT ;
  • Choisir ses propriétés (même si cette étape est facultative, nous vous conseillons de le faire) ;
  • Sélectionner une blockchain sur laquelle sera inscrit votre NFT (Ethereum, Polygon, Flow ou Tezos par exemple).

 

Les éléments à prendre en compte dans le choix d’une plateforme de création de NFT

Il est important de garder à l’esprit que chaque plateforme dispose de son propre standard de jetons, de sa propre marketplace et de son propre gestionnaire de portefeuille. À titre d’exemple, en créant votre NFT sur Ethereum, vous serez limité à le vendre sur des sites qui reconnaissent uniquement les actifs d’Ethereum.

Il est indispensable de préciser également que ce choix est loin d’être facile puisqu’il dépendra de vos possibilités et des frais de conception de votre NFT. Il faut aussi tenir compte de la nature du projet à réaliser. Le mieux est de toujours consulter l’avis des internautes ou d’une communauté spécialisée dans la création de NFT. Voici quelques exemples des meilleures plateformes :

  • Polygon par exemple est « gas-free » c’est-à-dire que vous ne payez pas de frais pour la conception. Par contre, vous aurez à débourser 2,5 % pour la transaction quand vous vendrez votre NFT.
  • Ethereum permet de réaliser une vente avec un système d’enchères contrairement à Polygon où vous devrez fixer un prix. Toutefois, son utilisation implique des coûts (gas fees) beaucoup plus élevés. Il faut compter entre 30 et 200$ par transaction à l’heure ou nous écrivons ces lignes.
  • Tezos propose des frais de transaction très bas. Sans oublier que c’est également un écosystème NFT naissant, donc il offre encore une très grande liberté à tous les utilisateurs.

 

Ne pas négliger l’importance du smart contract

CONTRAT INTELLIGENT

Un smart contract donne la possibilité à l’auteur de programmer un droit de suite sur son NFT. C’est cet élément qui vous permet de conserver la propriété de votre œuvre et de suivre sa transmission. Le smart contract exécute ce qui est écrit dans son code en fonction de certaines conditions. Les transactions deviennent ainsi transparentes, rapides et irréversibles. Toute cette opération ne nécessite pas la présence ou l’intervention d’une autorité centrale. Il s’agit simplement d’un code qui aide deux parties à collaborer sans intermédiaire.

Pour toute création de NFT possédant une utilité, vous aurez besoin de créer un smart contract, ce qui nécessite des compétences en langages de programmation spécifiques (Solidity par exemple).

Vous devrez sans doute faire appel à une société spécialisée pour cela. Evidemment DIGITAL MATE peut vous accompagner sur ces développements à trois niveaux : le conseil, la compétence juridique indispensable et bien sûr le développement.

 

4) Vendre le NFT : faire attention aux « coûts ».

En fonction de la plateforme que vous avez choisie, vous aurez la possibilité de fixer certaines conditions de vente. Ces dernières peuvent concerner :

  • La création d’un NFT unique ou plusieurs exemplaires de votre NFT, que vous pouvez ensuite intégrer dans une collection.
  • La détermination du prix : vente à un prix fixe ou aux enchères
  • Le choix de la cryptomonnaie dans laquelle vous vendez ce NFT : l’Ethereum ou le Solana par exemple.
  • La modalité de vente : libre ou privée
  • La fixation d’un prix de réserve (prix minimum de vente) pour le NFT

 

Les différents coûts à considérer dans le cadre d’une vente de NFT

gas fees ethereum

Pour éviter les mauvaises surprises, il est indispensable de tenir compte de certains paramètres qui peuvent générer des coûts :

  • La création ;
  • L’inscription sur la blockchain, connue sous le nom de mint ;
  • Les frais de vente ou le gas fee, il s’agit d’une commission à payer pour chaque transaction de NFT effectué ;
  • La fiscalité de votre pays ;
  • La promotion de vos ou de votre NFT ;

Il faut préciser qu’il existe déjà plusieurs centaines de milliers de NFT en vente sur le marché qui ne trouvent pas d’acheteurs à cause de l’absence d’une communication. Pour accélérer le processus et conclure une vente très rapidement, il est préférable d’avoir une communauté. Dans le cas contraire, la meilleure chose à faire est d’effectuer la promotion du produit. Pour cela, vous n’avez qu’à vous servir des différents réseaux sociaux et proposer une collaboration avec les influenceurs.

 

Les éléments à prendre en compte avant de vendre votre NFT

Dans le cadre d’un projet de vente de votre NFT, il est toujours judicieux de faire appel à un professionnel pour vous accompagner. Ce spécialiste sera apte à vous proposer des conseils pertinents sur certains points comme les frais de création, de mint, de vente et de fiscalité. Si vous souhaitez donner vie sur la blockchain à votre projet de collection de NFT : contactez-nous

Remarque : Pour des raisons de capacité à gérer les sollicitations, nous ne prenons pas de projets inférieurs à 10 000 €. Nous ne travaillons en général que pour des entreprises.